• "Rouge Rubis" - Kerstin Gier

    "Rouge Rubis" - Kerstin Gier

    Auteur : Kerstin Gier

    Éditeur : Milan 

    Collection : MACADAM

    Date de publication : 10 septembre 2014

    Nombre de pages : 352

    Présentation de l'éditeur

    Gwendolyn est une ado comme les autres. Bon, d'accord, il lui arrive de voir des fantômes dans les couloirs de son lycée. Et puis, oui, c'est vrai, certains membres de sa famille peuvent voyager dans le temps. Mais aucune famille n'est parfaite ! D'ailleurs, Gwendolyn ne se sent pas vraiment concernée. C'est sa cousine qui est censée développer cette capacité. Sauf qu'un jour, Gwen est prise de vertiges et s'évanouit. Quand elle se réveille, tout semble bizarrement vieux. Comme si elle avait débarqué dans un autre siècle.

    Mon avis

    Lorsque j'ai ouvert ce livre j'ai tout d'abord eu un peu peur. J'ai cru que le roman allait être écrit dans un langage adolescent rempli d'abréviations,... mais heureusement ce n'est pas le cas.

    Ce qui m'a tout d'abord attiré dans ce roman c'est le thème du voyage dans le temps. J'adore ce thème. J'ai donc regardé le film pour être sûre que ça me plairait (je partais du principe que si le film me plaît et est fidèle au livre alors, le roman ne pourrait qu'être mieux) et, comme j'ai adoré le film j'ai foncé en librairie me procurer le livre . Laissez-moi vous dire que réussir à acheter les trois volets de cette trilogie - parce que oui, c'est une trilogie - n'a pas été chose facile et j'ai dû au moins me rendre dans trois librairies différentes. En effet, depuis la sortie en France du DVD des premières aventures de Gwendolyn, la saga a été en rupture de stock deux fois de suite ! Et autant vous dire que, pour moi, ce succès est mérité.

    On découvre donc Gwendolyn, jeune lycéenne insouciante et un peu maladroite, qui découvre qu'elle possède le précieux gène de voyager dans le temps alors que toute sa famille a toujours cru que celui-ci était porté par sa cousine, la un-peu-trop-parfaite et intelligente Charlotte. Le personnage de Gwendolyn est vraiment attachant et on peut facilement s'identifier à elle (qui n'a jamais révisé un cours d'Histoire ou de littérature en ne regardant seulement qu'un film sur l'époque ou l’œuvre étudiée ?) d'autant plus que comme elle découvre seulement le monde des Veilleurs du temps (sorte de société secrète regroupant les 12 voyageurs du temps et quelques membres de leur famille) et bien, le lecteur le découvre avec elle. Ce qui nous parait flou au début se révèle peu à peu. Tout est très bien expliqué et "tient vraiment la route". Je n'ai pas été perdu une seule seconde dans les explications concernant le chronographe, les capacités et l'utilité des voyageurs, les inconvénients aux voyages dans le temps,... (enfin, au début on ne comprend pas forcement tout, on découvre vraiment les choses en même temps que Gwen - puisqu'elle est la narratrice - mais, au final, tout est bien clair).

    En découvrant le monde des Veilleurs du temps, Gwendolyn fait également la connaissance de Gideon (à prononcer "Guidéone" en allemand), onzième voyageur dans le temps et son partenaire pour les missions (dont je ne vous révèlerais rien), prétentieux, arrogant et une véritable machine à combattre. J'ai adoré ce personnage. On se doute qu'une romance va naitre entre les deux protagonistes et j'aime le fait que ceux-ci ne puisse absolument pas se voir au début du récit : Gwendolyn trouvant Gideon bien trop autoritaire et prétentieux et, Gideon trouvant Gwendolyn inutile et faible.

    Les personnages secondaires comme Leslie, la meilleure amie un peu "fofolle" de Gwendolyn, et le fantôme James Pimplebottom m'ont également beaucoup plu.

    L'intrigue du roman tourne autour du chronographe (machine à remonter le temps) dans lequel le comte de Saint Germain désire regrouper une goutte de sang de chaque voyageur et ainsi "fermer le cercle" pour découvrir "le Secret". Et même si ce secret (et le comte aussi) ne nous semble pas très clairs on hésite à savoir qui sont réellement les méchants de l'histoire. Tout comme Gwendolyn, on ne sait pas vraiment qui croire.

    J'ai adoré le fait d'utiliser un personnage ayant réellement existé comme le comte de Saint Germain surtout que, comme je m’intéresse un peu à l'ésotérisme, j'ai souvent l'occasion de rencontrer son nom (puisqu'il est supposé avoir possédé la pierre philosophale et l'immortalité qui va de paire avec).

    Le style de l'auteure est clair et fluide et tout se succède assez rapidement. C'est vraiment très agréable à lire.

    Adaptation cinématographique (fiche ici)


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :