• "Les amours de Lara Jean, Tome 1 - A tous les garçon que j'ai aimé..." - Jenny Han

    "A tous les garçon que j'ai aimé" - Jenny Han

    Auteur : Jenny Han

     Éditeur : Panini Books

     Collection : Scarlett

     Date de publication : 1er février 2015

     Nombre de pages : 461

    Présentation de l'éditeur

    Chaque fois que je prends la plume, je me laisse complètement aller, comme si personne n'allait jamais me lire. C'est le cas, d'ailleurs. Je couche dans ces lettres mes pensées les plus secrètes, mes observations les plus fines, tout ce que j'ai gardé au fond de moi. Quand j'ai fini, je ferme l'enveloppe, je note l'adresse et je range la missive dans ma boîte à chapeaux bleu turquoise.
    Il ne s'agit pas de lettres d'amour au sens strict du terme. Je les écris pour arrêter d'être amoureuse. Ce sont des lettre d'adieu. Dès que je mets le point final, ma passion dévorante s'estompe. Je peux manger mes céréales tranquille, sans me demander s'il met lui aussi des bouts de banane dans ses Cheerios. Je peux brailler des chansons d'amour sans qu'elles lui soient adressées. Si l'amour est une forme de possession, ces lettres sont mes exorcismes maison. Elles me libèrent. Enfin, en théorie.

    Mon avis

    Je l'avoue j'ai acheté son livre pour sa couverture que je trouve magnifique et pleine de fraicheur. Je n'ai même pas lu le résumé.
    Je savais juste que l'on allait parler d'une fille d'origine asiatique qui écrit des lettres d'amour aux garçons de son cœur afin de faire taire ses sentiments. Du coup je pensais que l'histoire allait se constituer de cinq mini-histoires ou encore de cinq flashbacks qui nous auraient raconté la rencontre de l'héroïne avec chacun des garçons qu'elle a aimé. Ce n'est absolument pas le cas.

    L'histoire nous parle de Lara Jean qui vit avec son père et ses deux sœurs (Margot, l'ainée et Kitty, la cadette). C'est Margot qui s'occupe de tout dans la maisonnée depuis que leur mère est morte. Cependant, elle va devoir partir en Écosse pour poursuivre ses études. Lara Jean devient donc l'ainée de la maison et va tout faire pour être à la hauteur que sa grande-sœur. Malheureusement, c'est à ce même moment que les lettres qu'elle avait écrit sont envoyées à leur destinataire créant la pagaye autour d'elle.

    Ce roman est un grand coup de cœur et je regrette juste qu'il n'ait pas fait quelques centaines de pages en plus (mais, pour me consoler, un tome 2 sort aux États-Unis au mois de mai). Je l'ai littéralement dévoré !

    L'histoire est fraiche, drôle, mignonne et émouvante.
    L'écriture de l'auteur est très fluide et le roman se lit extrêmement vite (trop vite).

    Bien qu'il s'agisse évidemment d'une romance, on a tout de même autre chose dans le contenu de ce roman comme le fait de s'accepter, d'accepter ses sentiments et bien sûr, les relations entre frères et sœurs.

    Les personnages sont extrêmement attachants. J'ai une petite préférence pour Lara Jean, Peter (qui m'aura fait beaucoup rire) et Kitty.
    Lara Jean est une jeune fille qui a dû mal à prendre confiance en elle. Elle n'a jamais osé avouer son amour aux garçons qu'elle aimait, elle se sent inférieure face à sa grande sœur,... Mais elle est adorable et en aucun cas cruche comme bon nombre de personnage féminin de roman. Car, bien qu'elle ne sache pas forcement quoi faire face à ce qui lui arrive, Lara Jean ne manque pas d'idée et n'a pas la langue dans sa poche.
    Peter, lui, est le garçon super mignon que tout le monde adore. Égocentrique, égoïste mais qui se révèle attentionné et attentif. Il m'a totalement fait craquer.
    Kitty, c'est la petite sœur qui a exactement le comportement d'une petite sœur. Un peu boudeuse, qui quand elle a une idée en tête ne l'a pas autre part,... J'ai adoré la première rencontre Kitty-Peter (j'en ai tellement ri).

    Pour les amoureux de l'Asie, quelques références sont faites par rapport à la culture coréenne (principalement la nourriture). Mais, ce que j'ai le plus retenue c'est la volonté des trois sœurs de s'occuper de leur père, de lui éviter de trop se fatiguer,... C'est très asiatique cette manière de pensé (eh oui, mes cours sur la piétée filiale me poursuit jusque dans les romans que je lis).

    Et comme toujours, je n'arrive pas à trouver les mots pour parler d'un livre coup de cœur...
    Si vous cherchez une lecture détente qui vous fasse rire et passer un excellent moment, n'hésitez plus : ce livre est fait pour vous !

    Si vous voulez encore un argument pour foncer lire ce livre sachez que je compte me pré-commander le second tome en V.O. Ceux qui me connaissent peuvent vous dire à quel point c'est exceptionnel parce que moi et l'anglais on ne s'est jamais beaucoup aimé.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :