• "Darcy, what else ?" - Teri Wilson

    "Darcy, what else ?" - Teri Wilson

    Auteur : Teri Wilson

      Éditeur : Harlequin

     Collection : &H

     Date de publication : 25 février 2015

     Nombre de pages : 432

    Présentation de l'éditeur

    C’est une vérité universellement reconnue qu’une célibataire à l’aube de la trentaine doit avoir envie de se marier.
    La bonne blague. C’était peut-être vrai au XVIIIe siècle, mais, aujourd’hui, Jane Austen a tout faux. Elizabeth en est la première convaincue ; d’ailleurs, les hommes, l’amour, le mariage et tout ce qui va avec, elle les a soigneusement rangés dans une petite boîte. Une petite boîte bien fermée et enterrée six pieds sous terre. Non, vraiment, pour elle, c’est fini. Les hommes sont morts, vive les chiens ! Un chien, ça ne trompe pas, ça ne râle pas, ça vous fait toujours la fête et c’est content de vous voir. Et Bliss, sa chienne adorée, le lui prouve tous les jours. D’ailleurs, c’est elle qu’elle a choisi d’emmener à Londres – de l’autre côté de l’Atlantique ! – pour commencer sa nouvelle vie de nounou de chiens de concours.
    Mais, sur place, rien ne se passe comme prévu lorsqu’elle croise l’irritant et arrogant et désagréable et odieusement sexy Donovan Darcy, milliardaire, éleveur de chiens de race.
    Et – accessoirement – membre du jury…

    Mon avis

    Une réécriture d'"Orgueil et préjugés" dans l'univers de la chick-lit c'est tout ce dont j'avais besoin pour passer un excellent moment. Le résultat est frais, amusant et sans prise de tête.

    Teri Wilson s'est librement inspirée du chef-d’œuvre de Jane Austen pour écrire son roman. L'intrigue suit les grandes lignes de celles de l’œuvre originale si ce n'est qu'elle a été modernisé, remanié à la manière de l'auteure et que certains points, comme le nom des personnages, leur caractères,... changent (ainsi Caroline Bingley deviendra Helena Robson et Jane Bennet sera Jenna Scott).

    Le bé-mol que je mettrais à cette adaptation est le caractère de Mr Darcy. Le Donovan Darcy qu'on nous donne à suivre est beaucoup moins timide, renfermé et mystérieux. Lui qui s'est toujours tenu éloigné des femmes car elles n'en veulent qu'à son argent (puisqu'il est le célibataire le plus en vue d'Angleterre) se retrouve à être follement attiré par la jeune Elizabeth Scott qu'il a rencontré à New York lors d'un concours canin et qu'il aura l'occasion de retrouver à Londres.
    Le caractère d'Elizabeth est, pour moi, bien respecter même si je l'ai trouvé un peu girouette (un coup oui, un coup non,...) et exaspérante (trop enfermée dans ses préjugés). Après une mésaventure avec un des parents d'élève de l'école privée privilégiée où elle enseigne, elle va se retrouver suspendue de ses fonctions et décider de se consacrer aux concours canins (univers totalement adorable pour le coup). Dès lors, elle a une basse estime de tous ceux qui sont fortunés. Qui dit riche dit foncièrement mauvais.
    D'autres personnages plus secondaires comme Jenna par exemple - la sœur de Lizzie - n'ont pas forcement le caractère que je leur aurais imaginé dans le présent. Mais, tout est une question de point de vue et l'auteure les a juste imaginé différemment sans que ça ne dénote.

    Autre petit bé-mol que je noterais : l'attirance charnelle entre les personnages. Avant de découvrir qu'ils sont réellement amoureux l'un de l'autre (c'est une réécriture d'"Orgueil et préjugés", je ne pense spoiler personne en disant ça), les personnages ne semblent qu'être attirés sexuellement l'un envers l'autre. Heureusement pour nous, ça s'atténue par la suite est on ne peut que les trouver adorables !

    Pour ce qui est de la narration, on oscille entre le point de vue de Mr Darcy et celui d'Elizabeth tout deux raconté par un narrateur omniscient. J'ai beaucoup apprécié cette alternance qui ajoute du positif à cette adaptation (parce qu'en plus de savoir ce que pense Elizabeth on a la joie de savoir également ce que pense Mr Darcy !)

    Alors, je vous avouerais que les rebondissements sont prévisibles mais on passe un excellent moment.

    Si vous voulez une petite lecture détente : foncez !


  • Commentaires

    1
    Mardi 12 Mai 2015 à 11:04
    Très jolie chronique :)

    Tes bé-mols sont pour moi justement des points qui différent d'une adaptation basique du roman éponymes. Je trouve cela oser et un peu plus dans l'air du temps (malheureusement...) mais assez bien ficellé et bien fait. Personnellement, j'ai adoré ce livre et la plume de l'autre ;).
    2
    Mardi 12 Mai 2015 à 13:41

    Merci beaucoup pour ton commentaire :)

    C'est vrai que, comme tu l'as mentionné, c'est "malheureusement" un peu plus dans l'air du temps, dans le reflet de notre monde moderne mais la lecture reste sympathique en effet.
    Passe une très bonne journée ~

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :