• "Hopeless" - Colleen Hoover

    Auteur : Colleen Hoover

    Éditeur : Fleuve

    Collection : Territoires

    Date de publication : 2 octobre 2014

    Nombre de pages : 506

    Présentation de l'éditeur

    Sky, 17 ans, vit avec sa mère adoptive Karen. Elle débute sa dernière année de lycée dans un nouvel établissement où elle ne connaît quasiment personne. Peu importe, de toute façon, Sky ne ressent aucune émotion depuis son enfance. Alors, quand elle croise Holder, elle est surprise de l'effet qu'il produit sur elle. D'autant que ce garçon croit la connaître, alors qu'elle n'a aucun souvenir de lui...
    Véritable phénomène sur tous les réseaux sociaux, n°1 sur la liste des best-sellers du New York Times, Hopeless a déjà conquis des centaines de milliers de lecteurs à travers le monde.

    Mon avis

    J'ai lu ce roman en lecture commune et, alors que Love and Passion of Books a adoré (sa chronique ici) et considère ce livre comme un véritable coup de coeur, je reste plus que perplexe. Je m'attendais à plus face à ce roman. Je m'attendais à être surprise par les révélations qu'on m'avait annoncé comme étant "incroyables" et "choquantes". Malheureusement, vers moins de la moitié du livre, j'avais quasiment tout deviné. Du coup, de ce côté, c'était raté.

    Sky est une jeune fille qui vit seule avec sa mère adoptive, Karen.
    Cette dernière n'a jamais autorisé sa fille à s'inscrire dans un lycée (ou tout autre établissement scolaire) et est contre tout appareil électronique. Sky a tout de même réussi à la convaincre d’effectuer sa terminale dans un véritable lycée public.
    Le jour de la rentrée, en se rendant à la fin des cours au supermarché, elle fait la rencontre de Holder qui semble la connaitre mais dont elle ne se souvient pas. Contrairement aux autres garçons pour lesquels elle n'a jamais éprouvé un seul sentiment, elle commence à sentir de l'attirance pour le beau jeune homme assez mystérieux mais qu'elle suppose être un cas désespéré en raison du tatouage qu'il a sur l'avant-bras : Hopeless.
    Elle est loin de se douter de l'importance que va prendre Holder dans sa vie...

    J'ai eu beaucoup de mal à bien me mettre dans le roman. Au début je n'arrivais vraiment pas à cerner le personnage d'Holder - un peu trop lunatique - ni même celui de Six, la meilleure amie de Sky, et ça m'a un peu dérangé.
    Par contre le bon point revient à la personnalité de Sky. Comme elle n'a jamais était scolarisé autre part qu'à domicile et qu'elle n'a accès à absolument aucune technologie (pas de téléphone, pas d'ordinateur ni de télévision,...) je m'attendais à ce qu'elle soit un peu cruche et toujours à pleurnicher. Absolument pas. Sky est une personne absolument formidable et, je trouve, vraiment mature pour ses 18 ans. Elle est adorable à toujours dire ce qu'elle pense sans réfléchir et surtout pas vraiment dans les situations adaptées. Malgré tout ce qu'elle découvre et vit elle trouve tout de même le moyen de se relever sans cesse. D'affronter la vie. Et tout ça, c'est en partie grâce à Holder. Holder, le garçon doux, protecteur et assez mystérieux qui est toujours là pour elle. Il forme ensemble un couple magique, totalement fusionnel.

    Le roman pourrait se diviser en deux parties. Une qui se concentre sur le rapprochement de Sky et Holder et l'autre,beaucoup plus sérieuse, qui est celle des révélations. J'ai nettement préféré cette seconde partie même si elle est plus "froide".
    Par contre, ce qui m'a un peu beaucoup dérangé ce sont les descriptions durant de longues pages des gestes d'affection entre les deux protagonistes. Une fois ça passe, deux, trois fois aussi. Mais au bout de cinq descriptions détaillées d'un bisou ou même d'un câlin j'avoue en avoir eu un peu marre.

    J'aurai aimé que certains personnages secondaires soient un peu plus développés comme par exemple Berckin, le nouveau meilleur ami de tout l'univers de Sky.

    J'ai cependant beaucoup apprécié la plume de l'auteure qui est assez fluide est permet au roman de se lire vite. Je note néanmoins un petit b-mol pour les dialogues avec les "[...], je dis,[...]" ou "[...], je lui répond, [...]" alors que moi j'ai plutôt tendance à inverser sujet-verbe ce qui m'a donc dérangé lors de la lecture mais c'est une remarque tout à fait personnelle (comme toute cette chronique en fait...).

    Bref, ce n'est pas une lecture incroyable pour moi même si le thème abordé - d'ailleurs, c'est la première fois que je lis un livre avec ce thème - est vraiment dérangeant. Je ne dis pas pour autant que je ne me suis pas senti mal face aux souffrances des personnages car ce n'est pas la cas.


    1 commentaire
  • "Nos faces cachées" - Amy Harmon

    Auteur : Amy Harmon

    Éditeur : R - Jeunes adultes

     Collection : R

    Date de publication : 22 janvier 2015

    Nombre de pages : 436

    Présentation de l'éditeur

    Ambrose Young est beau comme un dieu. Le genre de physique que l'on retrouve en couverture des romances. Et Fern Taylor en connaît un rayon, elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu'il est si beau, Ambrose demeure inaccessible pour une fille comme elle. Jusqu'à ce qu'il cesse de l'être... Nos faces cachées est l'histoire de cinq amis qui partent à la guerre. L'histoire d'amour d'une jeune fille pour un garçon brisé, d'un guerrier pour une fille ordinaire. L'histoire d'une amitié profonde, d'un héroïsme du quotidien bouleversant. Un conte moderne qui vous rappellera qu'il existe un peu de Belle et un peu de Bête en chacun de nous.

    Mon avis

    Plus qu'un coup de cœur ce livre est un coup porté en plein cœur.

    Fern a toujours été amoureuse d'Ambrose, le beau lutteur de son lycée sans jamais rien lui révéler car elle le trouve trop bien pour lui. Elle passe ses journées à s'occuper de son meilleur ami, son confident et cousin Bailey atteint de myopathie.
    Le 11 septembre 2001, ils sont tous en classe lorsque leur professeur, ancien vétéran du Vietnam, allume la télévision pour assister à l'horreur des attentats des tours jumelles. Ambrose assistera à la scène inquiet car sa mère travaille dans la tour Nord et ne répond alors à aucun de ses coups de téléphone.
    Après l'attentat tous sont sous le choc. C'est alors qu'Ambrose décide de servir sa patrie. Il décide de s'engager dans l'armée afin de se rendre en Irak. Il entraine avec lui ses quatre meilleurs amis, des lutteurs eux aussi. C'est alors que rien ne sera plus jamais comme avant...

    Il est difficile de décrire ce que l'on a ressenti pour un tel livre. Je m'attendais à être émue mais, je ne m'attendais pas à l'être autant. J'ai pleuré à de nombreuses reprises mais j'ai aussi ri et souri à bien d'autres.

    Ce roman est bien plus qu'une belle histoire d'amour et d'amitié. C'est une réflexion sur la vie, sur l'apparence de soi et des autres, sur le manque de confiance, sur la perte des êtres aimés, la violence. Et je peux vous assurer qu'une fois l'avoir lu vous ne pouvez pas ne pas réfléchir. Les interrogations menées par l'auteure sont telles que l'on y a déjà pensé au moins une fois (et que l'on va y repenser). Et quelle manière elle a de posé ces interrogations de manière si poétique ! J'ai adoré la plume d'Amy Harmon qui m'a vraiment transporté dans l'histoire.

    Les personnages sont tous attachants et irremplaçables. Fern et Ambrose bien sûr mais également Bailey. Je crois que dans ce roman c'est ce dernier qui m'a le plus marqué. C'est un personnage plein de rêves, d'espoir, d'optimisme et d'amour pour les autres et pourtant sa vie est condamnée. C'est un véritable héro à mes yeux et un personnage qui m'a beaucoup appris. Ce roman tout entier m'a également beaucoup appris et j'ai l'impression d'en sortir grandie.

    Si je ne devais vous conseiller qu'un livre dans le genre Young Adult alors, ça c'est sûr, je vous conseillerai celui-ci.
    Il va même rejoindre le TOP 5 des livres qui m'ont le plus marqué.

    On ne peut pas dans une chronique décrire tout ce que l'on a ressenti à le lecture de "Nos Faces Cachée" mais j'espère sincèrement vous avoir, ne serait-ce qu'un tout petit peu, donner envie de le lire car je vous assure que sinon vous manquerez quelque chose.

    Voici également deux petites citations qui m'ont marqué :

    "Si Dieu façonne nos visages, a-t‑il ri quand il a créé le mien ?
    Façonne-t‑il des jambes qui ne marchent pas et des yeux qui ne voient pas ?
    A-t‑il bouclé les cheveux sur ma tête jusqu’à ce qu’ils se rebellent sauvagement ?
    Clôt-il les oreilles du sourd pour le rendre dépendant ?

    Mon apparence est-elle un hasard ou un mauvais tour du destin ?
    S’il m’a façonnée, ai-je le droit de le détester pour tout ce que je n’aime pas chez moi ?
    Pour les défauts qui s’aggravent chaque fois que je me contemple dans un miroir,
    Pour ma laideur, pour le mépris et pour la peur ?

    Nous sculpte-t‑il pour son plaisir ou pour accomplir un dessein qui m’échappe ?
    Si Dieu façonne nos visages, a-t‑il ri quand il a créé le mien ?"

    et également :

    "Parfois la beauté, ou son absence, se met en travers du chemin et empêche de savoir qui est vraiment la personne que nous avons en face."

    Retrouvez également la chronique de notre partenaire, Love and Passion of Book, ici.

     


    6 commentaires
  • "Adorable Sophy" - Georgette Heyer

    Auteur : Georgette Heyer

     Éditeur : Milady

     Collection : Pemberley

     Date de publication : 20 septembre 2012

     Nombre de pages : 456

    Présentation de l'éditeur

    Lorsque la respectable famille Ombersley recueille Sophy, une cousine éloignée, elle ne s’attend pas à une telle révolution. Cette jeune femme espiègle bouleverse littéralement l’ordre établi.
    Indépendante, sûre d’elle, n’hésitant pas à monter à cheval comme un homme, Sophy ne correspond en rien à ce que le sombre et taciturne Charles d’Ombersley attend des femmes. D’ailleurs, ne devrait-il pas dompter l’impudente, avant que ses manières scandaleuses ne commencent à lui plaire un peu trop ?

    Mon avis

    Lorsque Sir Horace demande à sa sœur de garder sa fille Sophy le temps qu'il sera au Brésil, celle-ci accepte.
    En effet, son frère lui a assuré que la jeune fille était tout ce qu'il y a de bien élevée et de douce. En bref, un véritable amour.
    La famille Ombersley ne se doute pas qu'elle va alors recevoir une véritable tornade capable de tenir tête au froid et autoritaire Charles Rivenhale d'Ombersley, fils ainé de la famille Ombersley. Ce dernier est fiancé à la dévote Miss Wraxton et est devenu maitre de la famille après avoir fait un héritage et réglé les dettes de son père.

    J'avais un peu peur de commencer ce livre ayant était très déçu d'un autre livre de l'auteur : "Les Fourberies de l'Amour".
    Cependant, j'avais tort. "Adorable Sophy" fut une très bonne surprise. J'ai adoré. Ce roman m'a vraiment réconcilié avec Georgette Heyer (j'ai d'ailleurs était étonné que l'auteure soit née en 1902 et décédée en 1974).

    Je suis littéralement tombée sous le charme du personnage de Sophy, totalement en contradiction avec ce que l'on attend des femmes de son siècle. Indépendante, moderne, espiègle et qui n'a pas la langue dans sa poche. Elle est le portrait craché de ma sœur, Sophie. C'est peut-être aussi pourquoi j'ai tout de suite aimé ce personnage.
    Sophy m'a également fait penser à Emma, me personnage du roman éponyme de Jane Austen, dans son besoin de s'occuper des autres et de leurs affaires matrimoniales. Et, comme Emma, impossible de la détesté, elle est adorable.
    Le personnage de Charles était aussi parfait. Froid et "cruel" comme on les aime, non ?
    J'ai adoré détester Miss Wraxton qui, tout au long du roman, se mêle de choses qui ne la regarde absolument pas tout en trouvant ça parfaitement justifié...
    Les autres personnages comme Cécilia ou encore son jeune poète sont très attachants bien que quelque peu stéréotypés.

    Je tiens également à préciser que le côté romance entre les deux protagonistes principaux n'est pas forcément très développé. Pour ma part j'ai préféré que ça avance doucement entre eux car on peut voir ainsi l'évolution des pensées de Charles envers Sophy (pas comme dans "Les Fourberies de l'Amour" où les personnages disent qu'ils s'aiment sans que le lecteur ait le temps de comprendre le pourquoi du comment).

    Bien sûr, on se doute un peu de la fin du roman dès qu'on en débute la lecture mais l'écriture de l'auteure est très fraiche et agréable ce qui fait d'"Adorable Sophy" une bonne lecture si on veut ne pas trop se prendre la tête, rire et se détendre.


    4 commentaires
  • ♥ Premier blog partenaire de Victorian Elegance : Love and Passion of Book ♥

    Bonjour à tous et à toutes.
    Je suis ravie de vous annoncer le premier blog partenaire de Victorian Elegance : Love and Passion of Book !
    Nous ferons ainsi quelques lectures communes (nous en avons déjà une de prévue), partagerons chaque samedi la dernière chronique postée sur le blog de l'autre,...

    Love and Passion of Book aime lire des livres girly sans prise de tête, des romances et de la dystopie.

    Je vous invite dès maintenant à aller faire un petit tour sur son blog~


    2 commentaires
  • "Neige" - Maxence Fermine

    Auteur : Maxime Fermine

     Éditeur : Seuil

    Collection : Points

     Date de publication : 12 janvier 2001

     Nombre de pages : 84

    Présentation de l'éditeur

    Dans le Japon raffiné du XIXème siècle, le jeune Yuko a choisi sa voie : il sera poète, contre l'avis de son père. Sôseki, l'ancien samuraï et vieux peintre et vieux peintre aveugle, lui enseignera l'art du haïku. Entre les deux homme plane l'image obsédante d'une femme disparue dans la neige... Une langue épurée, concise et sans artifices, qui parle d'amour de la vie et de quête d'absolu.

    "Il n'écrivit qu'un seul mot, d'une blancheur éclatante."

    Mon avis

    Il y a des petits livres qui sont d'une grande beauté. Celui-ci en fait partie.
    Ce livre est une longue déclaration d'amour à la neige et à la poésie. Plus que ça même, ce livre est une poésie. Un roman court qui fait écho à la petite taille des haïkus japonais.
    La simplicité du style de l'auteur se mêle aux haïkus des plus grands poètes japonais présents à chaque début de chapitre.
    Je ne sais pas vraiment quoi dire sur ce merveilleux roman sans vous le gâcher. Je vais donc vous mettre un des extrait que j'ai le plus apprécié et qui parle, bien évidemment, de la neige :

    "Elle est blanche. C'est donc une poésie. Une poésie d'une grande pureté.
    Elle fige la nature et la protège. C'est donc une peinture. La plus délicate peinture de l'hiver.
    Elle se transforme continuellement. C'est donc une calligraphie. Il y a dix mille manières d'écrire le mot neige.
    Elle est une surface glissante. C'est donc une danse. Sur la neige tout homme peut se croire funambule.
    Elle se change en eau. C'est donc une musique. Au printemps, elle change les rivières et les torrents en symphonie de notes blanches."

    Magnifique, n'est-ce pas ?


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique